Accueil > Santé > Médecine douce > Médecine complémentaires >

Arrêter de fumer grâce à des méthodes naturelles

Arrêter de fumer peut être extrêmement difficile. Heureusement, plusieurs méthodes existent pour venir à bout de son addiction. Accessibles, les astuces naturelles peuvent non seulement aider à arrêter la cigarette, mais également à traiter les symptômes du sevrage.



L’aromathérapie et la phytothérapie

Il faut dans de nombreux cas user de traitement de substitutions pour pallier la dépendance à la nicotine. Les plantes peuvent très bien servir de traitement de sevrage. Pour arrêter définitivement de fumer et soulager les symptômes de manque, dont l’angoisse et l’impatience, l’aromathérapie va permettre d’agir sainement sur ces symptômes grâce aux qualités curatives des huiles essentielles. Pour ce faire, certains extraits de plantes se prêtent plus particulièrement au sevrage avec leurs propriétés calmantes : gingembre papillon, eucalyptus, menthe…Par inhalation 2 fois par jour, l’huile essentielle de citron peut être recommandée. Un bain aux huiles essentielles est tout aussi efficace.

L’acupuncture

En complément d’un suivi psychologique et d’un traitement de sevrage, l’acupuncture contribue significativement à l’arrêt du tabac avec des résultats positifs au bout de deux à trois séances. En visant des points d’acupuncture précis, notamment dans les ailes du nez pour la méthode chiapi, cette technique va rééquilibrer et harmoniser la circulation de l’énergie dans tout le corps et aide à déstresser. Le bien-être procuré par l’acupuncture aide grandement à l’adoption d’un meilleur état d’esprit dans le processus d’arrêt de la cigarette.

L’homéopathie

Les remèdes homéopathiques sont sans risques et ne présentent aucun effet secondaire. L’avantage premier de l’homéopathie est de traiter non seulement les signes d’abattement liés au manque, mais aussi et surtout d’éliminer les traces de nicotine dans le corps. C’est donc un allié pour la désintoxication. Pour commencer une cure homéopathique, il faut consulter un médecin.

Le régime de sevrage

La pratique d’exercices physiques et l’alimentation tiennent une place importante dans l’adaptation à une nouvelle vie de non-fumeur. Pour tromper leur manque, il n’est pas rare de remarquer des personnes qui se rabattent sur les nourritures trop riches. Il faut donc un nouveau régime pour éviter une prise de poids. Privilégiez les repas équilibrés : crudités, fibres, viandes maigres, féculents complets…

Haut de page

Contact