Accueil > Santé > Alimentation, nutrition >

Le bon cholestérol VS le mauvais cholestérol

Bon nombre d’entre nous ont beaucoup de mal à faire la différence entre le bon et le mauvais cholestérol. Suivez le guide pour mieux comprendre.



Qu’est-ce que le cholestérol ?

Il existe deux types de cholestérol :
-  le bon cholestérol ou le cholestérol HDL (high density lipoproteins), dont le rôle est de transporter le surplus de cholestérol contenu dans les artères vers le foie qui le supprimera.
-  Le mauvais cholestérol ou LDL (Low Density Lipoproteins) a la même attribution que le HDL, à la différence que lorsqu’il est produit en trop grande quantité, il s’agglutine sur les parois des artères et les bouche.

Le cholestérol aide à la formation des membranes des cellules du corps et au développement du fœtus. Il est également présent dans la bile et dans la graisse de l’organisme.

D’où provient le mauvais cholestérol ?

Le mauvais cholestérol provient de graisses saturées ou hydrogénées. Pour éviter le risque d’athérosclérose (les artères bouchées), il faut trier ce que l’on met dans son assiette. Certains aliments sont à consommer avec modération ou à supprimer de l’alimentation. Les viandes grasses contiennent des graisses saturées. C’est le cas de la viande de porc, de volaille ou encore du foie gras et des produits laitiers (crème fraîche ou fromage entre autres). Certaines huiles d’origine végétale sont aussi responsables de la hausse de mauvais cholestérol dans le sang, comme l’huile de palme.

Que manger pour équilibrer le taux du bon et du mauvais cholestérol ?

Le corps a besoin de gras, mais pas n’importe lequel ! Équilibrer le ratio d’oméga dans l’organisme est indispensable à raison de 1 oméga 3 pour 3 oméga 6. Avec une consommation élevée de fritures, cet équilibre n’est pas respecté. Pour le restaurer, voici la liste des aliments à privilégier :

-  les poissons gras tels que les anchois ou les sardines
-  les graines de lin ou de quinoa
-  les noix
-  les huiles de colza ou d’olive obtenues par pression à froid
-  les légumes
-  les fruits
-  les céréales

Quelle relation entre activité physique et cholestérolémie ?

Si l’alimentation permet de réguler le taux de bon et de mauvais cholestérol dans les artères, elle n’est pas suffisante. La pratique d’une activité physique est aussi indispensable pour réduire la tension artérielle tout en renforçant les artères.

Haut de page

Contact