Que cache la timidité ?

Nous avons tous vécu un moment de timidité où nous perdons nos moyens et nous rougissons ou nous nous mettons à bafouiller. Essayons de voir d’où vient cette grande émotivité.

Comprendre la timidité

La timidité se manifeste par un sentiment de gêne, de trouble émotionnel face à une situation ou un contact avec une personne hors du cadre de vie habituel. La timidité peut se soigner. Elle perturbe la personnalité et les actes de la personne qui en est victime. En effet, certains sont des timides occasionnels, d’autres des timides épisodiques. Enfin, il y a ceux qui le sont tellement qu’ils en sont handicapés dans la vie courante.

Dans tous les cas, la timidité n’est pas un trait de caractère, car même un grand timide a ses périodes de calme et peut maîtriser ses émotions et ses réactions. On peut en fait qualifier la timidité de maladie fonctionnelle qui se manifeste par une réponse inadaptée vis-à-vis d’une situation donnée à laquelle s’ajoutent des situations intimidantes. Des situations peuvent être un entretien d’embauche, une discussion avec une personne du sexe opposé, une convocation inhabituelle du chef hiérarchique ou une prise de parole en public.

Les facteurs qui provoquent la timidité

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de la timidité ou d’un manque de confiance en soi. Un enfant surprotégé par les parents qui ont pris toutes les décisions à sa place peut expliquer la timidité. Elle est également due au caractère dominant des parents qui supportent mal une volonté différente de la leur. Des conflits au sein d’une famille ou des frustrations par manque d’affection ou de compréhension peuvent facilement provoquer la timidité.

Dans tous les cas, la timidité est une question purement psychique. Quel que soit le degré de timidité d’une personne, elle peut progresser et se valoriser en reconnaissant ses qualités. En outre, son entourage peut très bien l’encourager dans ses initiatives et la soutenir dans ses différentes démarches. Des séances de relaxation peuvent l’aider à canaliser ses émotions. Lorsque la timidité présente un véritable handicap, le recours à la psychothérapie ou la psychanalyse associée à un traitement médical s’impose.

Autres articles à lire

  • L’hypocondrie, comment s’en sortir ?

    Atteint de maladie imaginaire, l’hypocondriaque est angoissé par le fait de tomber malade. Il s’inquiète régulièrement de sa santé, trouvant des maladies partout. Les petits bobos quotidiens deviennent alors de grands maux. Mais comment sortir de ce cercle frustrant ?

  • L’anorexie mentale : qu’en est-il de la santé de nos adolescent(e)s ?

    Pas mal de dangers menacent nos adolescent(e)s en pleine période de crise existentielle. L’anorexie mentale est une forme perverse de trouble comportemental assimilable à une descente aux enfers pour celui ou celle qui souffre de ce trouble et pour toute sa famille.

  • Quand les psychologues s’intéressent au jeu d’échecs

    Etant donné sa complexité indéniable, le jeu d’échecs fait souvent l’objet de recherche de la part d’érudits tels que les mathématiciens et les logiciens. Puisque l’homme est l’acteur central décidant des mouvements des pièces sur l’échiquier, les psychologues pensent également avoir leur mot à dire sur le sujet.

  • Parler en public - le trac ou comment vaincre sa peur ?

    Dans quelques jours, vous donnerez une conférence sur un thème que vous avez pris soin de préparer plusieurs semaines à l’avance. Mais vous redoutez ce moment, vous pensez que parler en public est au-dessus de vos forces.

  • Comment gérer ses émotions ?

    Face aux différentes situations de la vie, on se laisse parfois dépasser par nos émotions. Sans que cela ne soit un réel drame, il est tout de même préférable d’apprendre à les gérer afin de pouvoir se maîtriser au bon moment.

Haut de page