Que cache la timidité ?

Nous avons tous vécu un moment de timidité où nous perdons nos moyens et nous rougissons ou nous nous mettons à bafouiller. Essayons de voir d’où vient cette grande émotivité.

Comprendre la timidité

La timidité se manifeste par un sentiment de gêne, de trouble émotionnel face à une situation ou un contact avec une personne hors du cadre de vie habituel. La timidité peut se soigner. Elle perturbe la personnalité et les actes de la personne qui en est victime. En effet, certains sont des timides occasionnels, d’autres des timides épisodiques. Enfin, il y a ceux qui le sont tellement qu’ils en sont handicapés dans la vie courante.

Dans tous les cas, la timidité n’est pas un trait de caractère, car même un grand timide a ses périodes de calme et peut maîtriser ses émotions et ses réactions. On peut en fait qualifier la timidité de maladie fonctionnelle qui se manifeste par une réponse inadaptée vis-à-vis d’une situation donnée à laquelle s’ajoutent des situations intimidantes. Des situations peuvent être un entretien d’embauche, une discussion avec une personne du sexe opposé, une convocation inhabituelle du chef hiérarchique ou une prise de parole en public.

Les facteurs qui provoquent la timidité

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de la timidité ou d’un manque de confiance en soi. Un enfant surprotégé par les parents qui ont pris toutes les décisions à sa place peut expliquer la timidité. Elle est également due au caractère dominant des parents qui supportent mal une volonté différente de la leur. Des conflits au sein d’une famille ou des frustrations par manque d’affection ou de compréhension peuvent facilement provoquer la timidité.

Dans tous les cas, la timidité est une question purement psychique. Quel que soit le degré de timidité d’une personne, elle peut progresser et se valoriser en reconnaissant ses qualités. En outre, son entourage peut très bien l’encourager dans ses initiatives et la soutenir dans ses différentes démarches. Des séances de relaxation peuvent l’aider à canaliser ses émotions. Lorsque la timidité présente un véritable handicap, le recours à la psychothérapie ou la psychanalyse associée à un traitement médical s’impose.

Autres articles à lire

  • L’adolescence à tout point de vue

    L’adolescence est la période la plus joyeuse et la plus délicate dans la vie d’une personne. Durant cette période, les parents doivent redoubler de vigilance, car cette période peut être néfaste à la santé et à l’avenir de l’enfant en question.

  • Comment vaincre sa timidité et préparer un exposé oral ?

    Vous devez présenter un exposé oral devant toute la classe, vos collègues ou d’autres personnes, or vous ne vous sentez pas à la hauteur, vous rougissez rien qu’à y penser ? Votre timidité vous bloque ? La timidité peut devenir un véritable handicap, mais peut très bien être soignée.

  • Pourquoi recourir à la thérapie de couple

    Lorsque dans un couple, la communication devient difficile, la présence de l’autre n’est plus source de bien-être et le quotidien et limité à soi, la thérapie peut être une solution efficace.

  • Disputes dans le couple : place au dialogue !

    Choisir de vivre ensemble est une grande décision. Pour certains couples, la vie à deux peut rapidement virer au cauchemar lorsqu’on doit faire face à des disputes incessantes. Alors, plutôt que de se crier dessus à longueur de journée, pourquoi ne pas privilégier le dialogue ? Il n’y a que des avantages à la clé.

  • Le Syndrome de Münchhausen : un trouble psychologique dangereux

    Certaines personnes présentent une affection particulière pour les hôpitaux et les centres médicaux. Certaines d’entre elles en viennent même à s’automutiler ou pire à faire subir des sévices à leurs enfants afin de pouvoir y séjourner. Zoom sur le Syndrome de Münchhausen, un trouble psychologique particulièrement dangereux.

Haut de page