Accueil > Santé > Relaxation - bien etre >

Les bons gestes pour détendre son cerveau

Notre cerveau sait exactement ce dont il a besoin pour se reposer.
Voici des gestes efficaces pour l’y aider.



Enveloppez, respirez, étirez-vous

Le cerveau a tendance à associer formes, matières et couleurs à des états émotionnels et des endroits bien spécifiques. Chez vous, adoptez le bon vêtement pour paraître plus détendu. Laissez votre instinct faire. Prenez en compte sa texture, son ampleur et son coloris.
Écoutez votre corps, faites preuve d’un peu de douceur envers lui. Une fois bien à votre aise, cherchez un endroit tranquille et « respirez vos souvenirs ». Le cerveau ignore le temps. C’est pour cette raison qu’il fait souvent jaillir des sensations et des émotions surprenantes relatives à nos souvenirs.

L’étirement procure un bien-être fou à l’ensemble de notre corps. Il s’agit de libérer des tensions musculaires responsables de beaucoup de troubles. Sur le dos, jambes et bras tendus à l’horizontale, bouche ouverte, laissez votre tête tourner de gauche à droite de manière alternative. Efforcez-vous de bâiller. Le bâillement a pour fonction de libérer la tension entre la mâchoire, les tempes et le muscle temporal. Pour changer, étirez vos membres à la verticale.

Choisir le bon allié, massez et laissez vous-guider

L’eau sera votre meilleur allié. Nous éprouvons tous des besoins thermiques vitaux. Quatre options s’offrent à nous : chaud, chaud-brûlant, froid ou tiède. C’est à l’épiderme de choisir pour nous. Il ne faut rien lui imposer. Là encore, il est essentiel d’écouter son corps. Comme le cerveau se trouve à proximité du visage, un massage sur cette zone et essentiellement sur les yeux l’aidera considérablement à se relaxer.
L’astuce est d’y appliquer d’abord un masque froid. Ensuite, massez les veines périoculaires avec vos doigts.

Il faut savoir se fier à son oeil neurologique. C’est la base de tous gestes de détente. C’est en fonction de la direction visuelle que nous bougeons. Cela peut varier d’un individu à l’autre. Chez certains, ils fonctionnent plutôt vers la droite alors que d’autres, en minorité, fonctionnent vers la gauche. L’oeil neurologique peut donc être droit ou gauche. Pour suivre sa directive, il faut agir de son côté. S’il est droit, téléphonez toujours du côté de l’oeil directeur, endormez-vous de ce côté là. Bref, laissez-vous guider !

Haut de page

Contact