Phytothérapie, les vertus thérapeutiques du guarana

Le guarana est une plante reconnue et appréciée pour ses propriétés stimulantes et énergisantes. Le guarana se décline sous plusieurs formes.

Mieux connaître le guarana

Plante grimpante de la famille des sapindacées, le guarana, de son nom scientifique paullinia cupana, est une espèce prisée des phytothérapeutes. Grâce à l’initiative du scientifique allemand F.C. Paullini, il a été introduit en Europe dans le courant du XVIIIe siècle. Liane ligneuse à croissance rapide, poussant à l’état sauvage dans l’état brésilien de l’Amazonas, le guarana produit des fruits de couleur rouge. La plante, également dénommée guaranine, est surtout appréciée pour les graines noires, extraites de ses fruits. Avec un taux de caféine de 7 % environ, ces graines sont les substances les plus riches en caféine au monde.

Longtemps, le guarana a été utilisé, de manière empirique, par les indigènes d’Amérique du Sud pour soigner différentes sortes de maladies, dont la diarrhée, la fatigue ou l’asthénie sexuelle. Outre la caféine, le guarana contient diverses sortes d’alcaloïdes, tels que la théophylline, la guanine, la xanthine. Il est également riche en sels minéraux, à l’exemple du phosphore, du fer, du cuivre… Le guarana est un excellent complément alimentaire pour les personnes présentant des carences en vitamines ou en oligo-éléments. La plante est fortement appréciée dans le domaine du sport.

Le guarana dans l’entretien de notre mieux-être

Le guarana est une alternative de choix pour les personnes souhaitant entretenir leur mieux-être et leur santé de la façon la plus naturelle possible. La plante s’avère efficace pour le traitement des maladies telles que la diarrhée, la grippe ou encore les douleurs gastriques. Coupe-faim naturel, le guarana est aussi excellent en tant que solution minceur. La forte teneur en caféine du guarana fait de la plante un produit tonifiant, tant pour le corps que pour l’intellect. La plante élimine efficacement le stress et la nervosité et soulage les douleurs musculaires. Intégré comme ingrédient principal dans les boissons énergisantes, le guarana devient un fortifiant naturel de choix pour les sportifs, mais également pour les personnes en perte de vitalité.

La caféine ainsi que les autres alcaloïdes contenus dans le guarana ont la capacité de stimuler le système nerveux central et les centres nerveux du cerveau, gérant les fonctions de l’appareil génital. C’est justement pour cette raison que le guarana est proposé à titre de stimulant sexuel et de solution naturelle pour le traitement de l’asthénie sexuelle. Il a également la faculté de stimuler les zones érogènes du corps. Le produit peut être utilisé en tisane. Dans le cadre de la phytothérapie, le guarana se décline en gélule ou encore en poudre. Le respect de la dose prescrite par le phytothérapeute est primordial. Le produit est contre indiqué aux personnes souffrant d’hypertension ou encore de troubles cardiaques.

Autres articles à lire

  • Le marronnier d’Inde

    Le marronnier d’Inde, tout comme la vigne rouge, possède une propriété vitaminique P. Outre ses vertus médicinales, le marronnier d’Inde s’utilise aussi comme un arbre ornemental.

  • L’ortie, une plante aux multiples vertus

    On trouve facilement l’ortie, présente dans nos jardins ; on s’en approche peu à cause de ses propriétés urticantes. L’ortie possède des vertus médicinales et thérapeutiques méconnues.

  • phytothérapie se soigner par les plantes

    Les êtres humains ont consulté des guérisseurs pendant des milliers d’années. Des naturopathes, médecin ou un autre type d’expert en matière de santé par les plantes semblent revenir à ces méthodes.

  • La pimprenelle, une herbe vitaminée

    La pimprenelle est une herbe discrète et délicate, mais elle mérite amplement de figurer dans tous les jardins. Cette herbe, à la fois jolie et facile à vivre, possède des vertus hémostatiques et vivifiantes reconnues.

  • Guérir les maladies du foie par la phytothérapie

    Le foie figure parmi les organes vitaux de notre organisme. Il faut en prendre soin et dans la mesure du possible, évitons de le martyriser. À l’issu de nombreuses recherches, la phytothérapie a été prouvée comme un traitement idéal.

Haut de page