Accueil > Forme, sport >

Les bienfaits de la marche afghane

La marche est un exercice qui n’exige pas d’entraînement ou de conditions spécifiques. Marcher est un plus pour notre corps et c’est avant tout un acte naturel comme s’asseoir ou se tenir debout. La marche présente de nombreux avantages tels que la réduction de pression artérielle, l’anxiété, tonifie les muscles...Les chameliers afghans ont ainsi inventé une technique de respiration qui consiste à marcher durant des kilomètres sans s’épuiser : la marche afghane.



La marche afghane basée sur la respiration

La marche afghane est une technique utilisée par les nomades afghans pour réussir à marcher 700 km en 12 jours sans se fatiguer. Cette marche est destinée à toutes les personnes qui veulent s’initier à cette pratique et retrouver ses bienfaits. La méthode de la marche afghane est basée sur la synchronisation des pas et de la respiration en prenant conscience de son action avec l’adoption d’un rythme précis. Il faut ajuster les inspirations et les expirations. La respiration est un élément clé pour retrouver une vie saine et sereine. Pour pratiquer la marche afghane, il est conseillé de le faire à la campagne ou à la montagne où l’air est pur.

Les bienfaits de la marche afghane sont multiples. Ayant comme objectif de marcher sur une longue distance sans s’épuiser, la marche afghane permet de réguler le rythme du cœur. Tout comme le yoga ou les exercices qui ont pour base la respiration, la marche afghane permet de rester zen, stimule la circulation artérielle et veineuse, améliore la circulation sanguine ainsi que le métabolisme en éliminant les graisses. La marche afghane peut être une méditation en étant une source de calme et de bien-être. Elle permet de développer les 5 sens, les articulations et la perception du monde extérieur.

Comment pratiquer la marche afghane ?

La technique de la marche afghane peut d’abord se pratiquer sur terrain plat, pour réapprendre à respirer par le nez sur les 3 premiers pas. Au quatrième pas, il faut garder l’air dans les poumons appelé « apnée à poumon pleins » et expirez par le nez après les 3 suivants. Sur le dernier pas, rester les poumons vides, technique appelée « apnée à poumons vides. » Vous pouvez refaire l’exercice jusqu’à ce que vous soyez à l’aise. Pour tenir le rythme plus facilement, essayez de compter mentalement. Cette technique est idéale si vous parcourez un long trajet, car elle oxygène les cellules et réduit la dépense d’énergie.

Cette marche afghane se pratique de préférence dans la nature. Dès que vous vous sentez à l’aise avec cette technique sur terrain plat, vous pourrez l’utiliser en montagne, dans les descentes et les montées. Sur les terrains descendants par exemple, il faut marcher à une allure plus soutenue par rapport à la normale, environ 8 à 9 km à l’heure. Cette vitesse est idéale pour les marches dans le désert qui durent plusieurs heures. Pendant les 4 premiers pas, il faut inspirer par le nez sans faire de pause à poumons pleins, ensuite il faut expirer sur les 6 pas sans pause à poumons vides et recommencez.

Haut de page

Contact