L’herpès

L’herpès boutonneux est en constante augmentation actuellement. L’herpès se localise souvent autour de la bouche, des organes génitaux, des yeux. . . Le virus se développe rapidement et forme alors des poussées de boutons plus ou moins gros.

L’herpès - comment le reconnaitre et le soigner

L’herpès boutonneux est en constante augmentation actuellement. L’herpès se localise souvent autour de la bouche, des organes génitaux, des yeux. . . Le virus se développe rapidement et forme alors des poussées de boutons plus ou moins gros.

Il existe deux types de virus responsables de l’herpès

- L’herpès simplex virus 1 qui est responsable de la majeure partie des herpès que nous connaissons bien comme l’herpès labial, que l’on connait mieux sous le nom de bouton de fièvre.
- L’herpès simplex virus 2 est quant à lui responsable de l’herpès dit génital. Il touche dans la majeure partie des cas les organes sexuels mais il peut facilement se développer ailleurs.

Comment se transmet l’herpès ?

En fait c’est une maladie très contagieuse qui peut se transmettre par contact direct. La salive mais aussi les larmes peuvent être responsables. Un simple petit baiser peut entrainer un herpès labial tandis que l’herpès génital se transmettra par voie sexuelle. Une fellation également peut entrainer une contamination de l’herpès. Mais si vous êtes porteur du virus, vous pouvez aussi contaminer une autre partie de votre corps vous-même, il faut donc être très vigilent.

Les symptômes de l’herpès

Les symptômes sont en fait la plupart du temps des picotements, des sensations de brulures. Quelques jours après des petites rougeurs apparaissent puis des petites cloques qui vont se transformer en grosse croute assez disgracieuse. La croute ne disparait qu’après quelques jours, mais la cicatrisation met en général plus de dix jours pour une disparition totale.

Les facteurs favorables à l’herpès

Les facteurs qui favorisent un déclenchement de poussées d’herpès sont la fièvre, le stress, de grosses émotions, une grosse fatigue mais aussi, et il faut le signaler, une prise d’alcool. Egalement une exposition au soleil.

Le traitement contre l’herpès

En matière de traitement, c’est très difficile de savoir si il est possible de s’en débarrasser. En effet dès son installation dans votre organisme le virus reste tout le temps et au contraire il va procéder à sa multiplication. Mais une bonne hygiène de vie et le fait de reconnaitre les symptômes peuvent aider à anticiper une arrivée d’herpès. Mais des traitements antiviraux sont disponibles permettant d’anticiper l’arrivée de l’herpès.

Que faire en cas d’herpès

Que faire alors ? Consulter son médecin dès que vous sentez que vous développez ce virus et surtout en parler à votre partenaire. Inutile de le / la contaminer pour autant. Lavez bien les lésions avec du savons et de l’eau et sécher ensuite avec un sèche cheveux. De plus il faut, durant ce temps de contagions, éviter tous rapports sexuels même si ils sont protégés. Surtout ne grattez pas les croutes vous risqueriez de développer une autre forme d’herpès ailleurs !

Autres articles à lire

  • Pandémie ou contrôle de la réduction démographique ?

    La grippe A serait-elle vraiment apparue de façon naturelle ? Pas si sur si l’on en croit ces documents. Il s’agirait plutôt d’un contrôle démographique. Génocide ou causes naturelles ? Les sources qui suivent sont édifiantes, ou plutpot horrifiantes ! A vous de faire votre opinion...

  • Le syndrome de Sjögren

    Le syndrome de Sjögren est une maladie incurable. Plusieurs facteurs sont à l’origine de cette pathologie, mais le gène semble la favoriser. Les femmes sont plus atteintes par rapport aux hommes.

  • Comment combattre la scoliose ?

    La scoliose est un problème de santé qui peut toucher de nombreuses personnes, les petits comme les grands. Survenant à la suite de mauvaises habitudes de maintien corporel, elle donne lieu à une déviation transversale de la colonne vertébrale dans son ensemble.

  • L’utilisation des produits oculaires : les précautions et conservation

    Conjonctivite, glaucome ou simple allergie, il n’est pas rare que le médecin ou l’ophtalmologiste nous prescrivent du collyre traitant ou de la pommade pour nos yeux. Pour s’assurer de leur efficacité, quelques précautions sont à respecter.

  • Bronzer dans une cabine UV ou au soleil : le duel

    Les nouveaux critères de beauté imposent non seulement un corps mince, mais aussi un bronzage exemplaire en été. Ce qui explique en grande partie le succès des cabines UV qui promettent un bronzage nickel sans s’exposer au soleil. Cette solution de facilité n’est pourtant pas sans danger.

Haut de page