Les troubles hépatiques et la vie sexuelle

Les troubles du foie ont des impacts sur le système nerveux et sur l’équilibre endocrinien qui régit la production d’hormones. Ces troubles peuvent engendrer des désagréments, surtout du point de vue sexuel.

Les hormones sexuelles

Les hormones sont des molécules qui agissent à faible dose sur des organes cibles. Chez l’homme, l’hormone androgène est la testostérone. La plus grande partie de cette hormone est produite par le testicule, mais il est aussi sécrété au niveau des capsules surrénales. Chez la femme, par contre, il existe deux types d’hormones. Il s’agit de la folliculine et de la lutéine. Ces deux hormones sont sécrétées par l’ovaire. Or le foie régularise les hormones sexuelles. Il est évident alors qu’un trouble au niveau de cet organe déclenche des bouleversements au niveau des hormones qui régissent la vie sexuelle.

Les conséquences du trouble hépatique chez l’homme

Les troubles hépatiques diminuent la fonction sexuelle. Au début, les troubles sont légers, peu apparents. Le sujet est apte à avoir des rapports sexuels normaux, mais son comportement change. Une brutalité est notée chez les hommes présentant des troubles hépatiques. En effet, la testostérone participe à la virilité de l’homme. Or un mauvais fonctionnement du foie engendre la réduction de testostérone. Par conséquent, la virilité diminue. Pour compenser cette perte, le sujet tend à endurcir son caractère et devient brutal. Si les troubles hépatiques augmentent ou persistent, il est possible que le patient devienne impuissant, car le trouble engendre une congestion à l’origine de l’inhibition de la production de la testostérone.

Les conséquences des troubles hépatiques chez la femme

Le foie entretient une relation étroite avec l’ovaire, pour la répartition de l’hormone génitale. Ainsi, deux choses peuvent se produire s’il y a trouble hépatique. Premièrement, il se peut que le foie ne soit plus apte à détruire une partie de la folliculine, ce qui cause une surproduction de cette hormone. Ces dernières peuvent envahir le foie et l’intoxiquer. Deuxièmement, une insuffisance en hormone peut avoir lieu. Ce manque provoque le retard de l’apparition des menstruations chez les jeunes filles ayant 16 ans et même plus. Après la phase de puberté, les règles sont irrégulières. Elles peuvent être très abondantes. De plus, elles durent plus longtemps par rapport à une menstruation normale.

Autres articles à lire

  • Bon à savoir sur les ongles incarnés

    Douloureux, gênants, et inconfortables à la fois, les ongles incarnés sont des problèmes qui touchent souvent nos orteils. Si vous êtes souvent victime de ce problème, ce qui suit vous sera certainement utile.

  • Système respiratoire : respirer, oui, mais respirez bien !

    Respirer est naturel et semble tellement anodin que nous n’y pensons même plus. Et pourtant, prendre conscience de sa respiration est la clé de toute situation stressante et de fatigue. Bien respirer est synonyme de bien-être.

  • Anatomie : la langue

    La langue est l’organe du goût. Elle nous permet d’apprécier les différentes saveurs des aliments que nous mangeons. Elle a aussi d’autres fonctions. Son action est renforcée par celle des autres muscles ou os.

  • Avoir de beaux yeux en permanence, c’est possible

    Votre regard est toujours le premier reflet de votre santé intérieur. Vous devriez donc en prendre soin pour qu’il affiche un état permanent de bien-être et d’épanouissement. Des gestes classiques, mais importants sont ainsi à adopter pour que vos yeux puissent toujours refléter une image positive de votre personne.

  • Techniques de réanimation : le koua-tsou et le kiaï

    Il existe différents procédés mécaniques ou manuels pour ramener une personne à la vie. On peut notamment citer le Koua tsou et le kiaï, deux techniques de réanimation d’origine japonaise, basées sur la réflexologie et apparentées à l’acupuncture.

Haut de page